#OMIKUJI Rugby

Chapitre 1 : Un certain flair

Haruki se remémore un moment phare de l’histoire du XV de France qu’il avait vu grâce à l’OMIKUJI : la victoire des Bleus face à l’Australie en 1987.

1987, année de première Coupe du Monde de Rugby. Nouvelle-Zélande et Australie accueillent conjointement l’édition. L’Australie, justement, s’extirpe brillamment de sa poule avec 3 victoires, avant de rejoindre les demies en écartant l’Irlande en quart (33-15). Nos Bleus, eux, sont également en forme, terminant 1ers de la Poule D, et venant à bout des Îles Fidji 31-16 en quart-de-finale.

Le 13 juin 1987, à Sydney, Français et Australiens s’affrontent donc pour une place en finale. Favoris, les Wallabies n’en mènent pourtant pas large à la mi-temps (9-6). Les Bleus s’accrochent, pénalité à la 81ème, transformée par Camberabero. Égalité. Jusqu’à cette 86ème minute mythique, au bout du temps additionnel.

Lagisquet dégage au pied. À la retombée Lorieux se bat pour garder le ballon, et reste au sol. Suffisant pour voir le cuir chanter côté Français. L’Australie prend la marée à droite, puis la vague bleue s’arrête, comme pour mieux repartir à gauche. Le ballon traverse alors tout le terrain, avant d’atterrir dans les mains de Serge Blanco, qui lâche ses derniers chevaux. ESSAI ! La transformation qui suit fait bouger une dernière fois le score : 30-24 pour la France. Nos Bleus se qualifient pour la finale de la première Coupe du Monde de Rugby !

Peu de gens avait prédit cette performance. L’Omikuji si. Sacré (French) Flair !