#Les Irremplaçables

#18 Thibaud, le super-actif

On dit parfois de certains joueurs qu’ils sont partout sur le terrain. Thibaud fait partie de ces héros de la téléportation fictive, à un détail près : il l’est également en dehors de la pelouse. Tour à tour joueur pour le Stade Nantais en Fédérale 1, commercial pour le club et fondateur des Tromp’ettes, l’asso des joueurs, le jeune homme s’implique bien plus que 80 minutes par semaine pour ses couleurs.

Contenu_2250x1500_01

C’est peut-être qu’il y est particulièrement attaché, lui l’enfant de L.A. - lire Loire-Atlantique - qui a débuté au SNUC quand il était poussin, remportant par la suite un titre de Champion de France Teulière avant de rejoindre Tarbes puis Lavaur plus tard, et de revenir sur la Ouest Coast ligérienne quand le Stade Nantais montait en Fédérale 1 en 2016.

“Ça me tenait à coeur de revenir jouer pour le club de mon enfance. Et de m’y investir bien plus que sur le terrain !”

Lui le talonneur, est également en première ligne quand il s’agit de trouver des financements pour le club, autant par son boulot de commercial chez les Éléphants, que par son rôle de président des Tromp’ettes, l’association des joueurs du Stade Nantais qu’il a fondé en 2016 à son retour, bien aidé de François et Morgan, deux autres membres de l’équipe.

Il relance ainsi le calendrier du club, en collaboration avec un photographe qui les suit sur les rencontres, et enchaîne les visites chez les partenaires avec l’équipe fanion pour prendre les poses. L’agenda XXL est vendu 10€ à la boutique ou au club house.

Un club house où tourne après chaque match à domicile la fameuse “Roue du Schlingue”, centre de toutes les attentions puisqu’elle vient récompenser la “bourde du match” d’un gage pour le joueur fautif. “J’avais vu ça dans d’autres clubs, je me suis alors dit, pourquoi pas au Stade Nantais ? On s’est donc chauffés avec mon père et quelques potes pour en construire une” se félicite Thibaud.

De l’épilation au nettoyage des vestiaires, en passant par le port d’une veste hyper moche ou d’un pantalon à l’envers, l’éventail des défis que le hasard choisit pour la gaffe victorieuse à l’applaudimètre est large, autour d’une quinzaine. Le tout est animé par Pierre-Claude, l’un des joueurs “grande-gueule” du Stade, qui lance son arrivée dans la salle du générique de La Soupe aux Choux.

Les Tromp’ettes détonnent également quand il s’agit de remercier les bénévoles du club, à travers une soirée organisée en 2018 où les joueurs s’étaient mis à cuisiner des plats de leur pays respectif, en servant à table leurs héros du quotidien.

Quant à parler de mémoire d’Éléphant lorsque Thibaud est venu prêter main forte au Stade Nantais lors des Journées des Ambassadeurs 2019 - offrant aux jeunes joueurs de son club des ateliers avec des figures du monde du rugby - il n’y a qu’un pas, de pachyderme forcément.