#Les Irremplaçables

#11 Robert Le Photographe

Y’a pas photo : Robert mérite amplement sa place parmi nos Irremplaçables. Déjà par son engagement alors qu’il était joueur au Racing Club Port du Havre (RCPH) et que, faute d’école de rugby dans son club, il partait entraîner en parallèle les petits du Havre Athletic Club, doyen du rugby en France pour rappel. “J’ai commencé le rugby à 21 ans” précise notre ancien docker au Port du Havre, avant de détailler son parcours :

“Avant je jouais au handball, mais le travail et le fait que mes collègues créaient le club m’ont pousser à aller vers un ballon ovale”

Robert cavale sur les terrains jusqu’à l’âge de 49 ans, avec une carrière qui l’amena jusqu’en Fédérale 3. Ne souhaitant pas s’éloigner du club du jour au lendemain, il décide de troquer ses crampons contre un appareil photo pour trouver une raison d’être encore sur la pelouse.

“Je faisais de la photo, comme ça, pendant les vacances. Je me suis formé sur le tas, par la pratique, et en lisant la revue Chasseur d’Images”

Très vite il se met à suivre les équipes du … Havre Rugby Club, le troisième club de sa vie. “Je me rends au stade les week-ends de matches à domicile, que ce soit pour suivre les seniors, les Dieselles (NDLR : le club féminin du HRC) ou encore les jeunes de l’école de rugby” liste-t-il. Ce qu’il aime particulièrement shooter ?

“Là c’est ma carrière de joueur qui parle : les actions de trois-quarts, quand on voit le ballon qui vole, quand on devine la trajectoire. J’adore aussi prendre les avants en photo, lors des chocs entre costauds”

Mais s’il devait retenir une photo marquante, ce serait surtout une de son petit-fils : “après un contact, lorsqu’il fait la grimace”, nous confie-t-il, avec un sourire forcément.