#Les Irremplaçables

#10 Bernard le dirigeant

Petit-fils de Firmin Daudou, créateur du SAT Rugby Trélissac qui a donné son nom au stade du coin, Bernard fait perdurer à sa façon la tradition familiale : “j’ai fait toute ma carrière de joueur au SA Trélissac, avant de raccrocher les crampons à 39 ans. Je n’ai connu que ce club, et j’ai absolument voulu garder un pied dedans”.

Les deux pieds, même, tant il s’investit pour être utile aux joueurs : “je connais les petits trucs de chacun : untel c’est un chewing-gum, untel c’est un sparadrap spécial. Je les materne !”. Sa ferme fait également parfois office de seconde maison, pour les Trélissacois :

“il y a tous les jours deux ou trois joueurs qui passent me saluer et prendre un café.. On est un club très famille, on se fait tous la bise ici !”.

Il va même jusqu’à prononcer le discours d’avant-match des rencontres les plus importantes, dans la salle où son grand-père avait signé l’acte de naissance du club : “il m’est arrivé de faire pleurer les joueurs, c’est un truc de fou !”.